Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog de La Grande Ourse A.S.B.L.
  •   le blog de La Grande Ourse A.S.B.L.
  • : Promotion de la Bande Dessinée, de l'image et de ses auteurs.
  • Contact

Qui sommes-nous ?

 

Nous contacter

icone mail

Archives

PUBLICATIONS

L'INEDIT


SKETCHBOOKS

 

22 novembre 2006 3 22 /11 /novembre /2006 07:33

Dernières nouvelles du front...

- L'ami Philippe Xavier (Paradis Perdu) nous fait part de la création de son Blog : http://philxavier.blogspot.com/

Tiens au fait Philippe, tu parles "Bruxellaire" maintenant une fois !

- Idem pour Gihef (Les enchaînés) : http://djaillecave.blogspot.com/

- Il y a peu, Bernard est allé au Québec... l'occasion rêvée pour rencontrer des artistes locaux ou expatriés...

 

Ci-dessous, louis Lachance (Elvira) et Stéphane Peru (Shaman)...

Un petit dessin de Louis (Supergirl)

teph' Peru travaille pour le marché Américain... Ici les couleurs de la série Flash

Woaw ! ça fait bien d'être crédité dans un comics X-Men !!!

 

A présent, une nouvelle qui réjouira le monde du 9ème art nous est communiquée à l'instant par l'attachée de presse des éditions Delcourt !

 

Mesdames, Messieurs,

J’ai le grand plaisir de vous informer que Monsieur Guy Delcourt vient d'être nommé au grade de chevalier dans l'ordre du Mérite par le Président de la République Jacques Chirac, sur proposition du Ministre de la Culture, Monsieur Renaud Donnedieu de Vabres.

Selon les propres mots du Ministre, dans sa lette adressée à Guy Delcourt, cette distinction récompense son parcours, son talent éditorial et son action au service de la culture.

Je vous rappelle que les Editions Delcourt fêtent leurs 20 ans cette année ! Une telle distinction est un honneur et un véritable cadeau d’anniversaire pour clôturer cette belle année.



Biographie de Guy DELCOURT
En créant en 1986 les éditions éponymes, Guy Delcourt, fasciné par le cinéma de Steven Spielberg et de George Lucas, cherche un moyen de partager ses passions. Il va naturellement orienter sa maison d’édition vers des récits à forte dimension imaginaire.
Agissant aux coups de cœur et à l'instinct, Guy Delcourt a un parcours atypique, qui le destinait à tout… sauf à la bande dessinée.
 
Après un baccalauréat scientifique en 1977, il sort diplômé de l'ESSEC en 1980. Il démarre logiquement une carrière d'analyste financier. Son premier poste, à Los Angeles, lui permet d’étudier les bilans de grandes sociétés... mais surtout, de devenir journaliste spécialisé en bande dessinée et en cinéma grâce, notamment, à une interview exclusive de Harrison Ford pour le premier Indiana Jones. De retour en France, il rejoint l'équipe du magazine PILOTE, dont il devient rédacteur en chef en 1985 sous la houlette de Guy Vidal. La rencontre avec le milieu de la BD est un coup de foudre. Il quitte le magazine en février 1986 et, à 28 ans, décide de créer sa maison d’édition avec un apport initial de 150 000 francs.
 
D’emblée, il se consacre à la recherche de nouveaux talents et de nouveaux concepts éditoriaux. Il découvre, à l’École des beaux-arts d’Angoulême, un impressionnant vivier de jeunes auteurs, et embauche la quasi-totalité d’une promotion. Pour renforcer ses liens avec les dessinateurs, il leur propose un service d'agence artistique leur ouvrant les portes de la publicité, du cinéma et de la vidéo.
La « Fabrique Delcourt », véritable laboratoire créatif, est née.
 
Dès son deuxième titre, il réalise un coup de maître en publiant une adaptation en bande dessinée des chansons de Renaud, qui se vend à plus de 100 000 exemplaires. Malheureusement son diffuseur fait faillite, le privant de tout bénéfice. Il découvre alors à la fois la splendeur et la décadence d'un métier auquel il décide malgré tout de s'accrocher. Il lance deux séries de jeunes auteurs : Légendes des contrées oubliées et Aquablue. Toute une génération de lecteurs, qui ne jure que par Star Wars et Le Seigneur des anneaux, se reconnaît dans ces deux épopées fantastiques. Le succès est immédiat. Il permet à la jeune maison de se lancer dans des expériences éditoriales insolites qui ne cesseront de se diversifier.
 
3 albums sont parus en 1986… Plus de 200 seront publiés en 2006. Mais l’esprit, animé par l’ambition de conjuguer qualité et originalité, reste le même.
Audacieux et intuitif, la grande force de Guy Delcourt est de transformer ses intimes convictions en réussites commerciales.

Les Editions Delcourt
Outsider en 1986, les éditions Delcourt sont devenues incontournables en 2006 : le catalogue compte plus de 200 auteurs et plus de 1200 titres qui reflètent les multiples tendances de la bande dessinée d’aujourd’hui.
En 20 ans, la maison d’édition s’est déployée et a acquis un esprit singulier dans un des milieux les plus difficiles à surprendre. Son évolution est révélatrice d'un parcours en mouvement, où la curiosité et l’innovation sont la règle.
 
« Faire sortir la bande dessinée des sentiers battus », telle pourrait être la devise d’une maison qui a suscité de fructueuses rencontres entre le 9e art et le cinéma, la littérature (Proust en BD), la peinture (Van Gogh et Lautrec), le documentaire… Autant d’ouvrages atypiques, novateurs sur le fond mais aussi sur la forme : aux éditions Delcourt, on ne craint pas de battre des records de format, de pagination ou de sophistication, pourvu qu’ils soient au service d’œuvres et d’auteurs à forte personnalité.
 
Dès l’origine, la recherche de nouveaux talents a été une priorité de la maison. Elle en a tiré  une identité très forte faisant de Delcourt une marque, une fabrique. Au fur et à mesure que le catalogue s’est étoffé, les liens de fidélité et de proximité entre la maison et ses auteurs n’ont cessé de se renforcer, au point de voir certains d’entre eux y exercer des responsabilités éditoriales.
 
Chez Delcourt, on cultive la curiosité et la prise de risque. La maison n'hésite pas à faire le grand écart entre la "bandes dessinées d'auteur" et les séries "grand public". Découvreur astucieux et entrepreneur audacieux, Guy Delcourt jongle savamment avec ses propres désirs éditoriaux et les besoins de sa maison d’édition. En habile chef d’orchestre, il réussit à associer plaisir et rentabilité.
 
Année anniversaire, 2006 est un moment privilégié pour faire le point.
C’est aussi l’occasion de célébrer la bande dessinée tout entière : le 13 septembre 2006, paraîtra Pourquoi j'aime la bande dessinée, un ouvrage recueillant les témoignages de personnalités diverses, et visant ainsi à révéler toute la richesse de la BD. Et en octobre, un album géant de Little Nemo viendra rendre hommage au premier des grands inventeurs de la bande dessinée, Winsor McCay, parrain officieux de cet anniversaire.
 
Mais la halte sera de courte durée : à 20 ans, les éditions Delcourt débordent d’énergie pour continuer à explorer le potentiel encore largement inexploité de cet immense territoire qu’est la bande dessinée.


Delcourt compte 30 salariés permanents.
La maison est structurée en quatre services :
- Le service Editorial, dirigé par Thierry Joor.
- Le service Marketing et communication, dirigé par François Capuron.
- Le service Administration et finances, dirigé par Michel Dupuy.
- Le service Fabrication, dirigé par Cécile Rigal.
 
Delcourt a aussi deux sociétés filiales à 50 % :
- Trait pour Trait, agence graphique dirigée par Jean-Christophe Camus (également actionnaire) et qui compte 6 salariés.
- Delsol, société de diffusion dirigée par Thierry Atzori, détenue à parité avec Soleil, et qui compte 15 salariés.

Et une filiale dont la maison détient la majorité du capital :
 - Tonkam, dirigée par Françoise Chang : cette entreprise exerce les activités d’éditeur de manga (catalogue de 600 titres, 100 nouveautés par an), de diffuseur/distributeur de livres et de produits japonais, et de libraire avec la célèbre librairie Tonkam de la rue Keller, lieu mythique qui a vu naître le phénomène manga. Au total, 15 salariés permanents travaillent chez Tonkam.

 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tony Lariviere - dans lagrandeourse
commenter cet article

commentaires